file:///Users/dicconsulting/Downloads/google45744278df22ed18.html

Peinture imaginaire d’Isabelle Planté. J’ai demandé aux aiguilles de cesser leur ronde stupide pour savourer encore longtemps, très longtemps la douceur de t’avoir près de moi comme le poète, je me sens si bien sur ta planète que j’y trouve des trésors de vérité qu’une âme aux couleurs uniques chuchote à mon oreille attentive.

Peinture imaginaire d’Isabelle Planté.
J’ai demandé aux aiguilles de cesser leur ronde stupide pour savourer encore longtemps, très longtemps la douceur de t’avoir près de moi comme le poète, je me sens si bien sur ta planète que j’y trouve des trésors de vérité qu’une âme aux couleurs uniques chuchote à mon oreille attentive.

Category :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *